Publié par Spirit of St Barth
Éditeur: Sébastien Martinon
Édition N°11 - 2024 (Pages 172-175)
Déc, 2023

 

 

Voir l'article original publié en français

 

Voir la version pdf en français

 

Entretien avec l'artiste Sophie-Alexia Joly de Lotbinière, qui a participé à une résidence d'artiste sur l'île de Saint Barthélemy à travers la Space Gallery St Barth.

Sophie-Alexia Joly de Lotbinière The Dive (La plongée) 2021, peinture acrylique sur toile de lin (48 x 36 in / 121.92 x 91.44 cm)

Sébastien Martinon: Qui êtes vous ?

 

Sophie-Alexia: Une artiste pentre, avant tout, et quelqu'un qui utilise ses mains.

 

Sébastien Martinon: Décrivez-vous en trois mots.

 

Sophie-Alexia: Ouverte d'esprit, curieues et romantique.

 

Sébastien Martinon: Est-ce la première fois que vous participez à une résidence d'artiste ? En quoi cela consiste-t-il ?

 

Sophie-Alexia: Oui ! Un nouvel environnement nécessite principalement une capacité d'adaptation, minimiser le matériel et utiliser tout ce qui est à votre disposition pour se frayer un chemin vers son but. Il n'y a pas de meilleure influence que le voyage - quoi qu'il arrive, on élargit ses habitudes.

 

Sébastien Martinon: Quels sont les défis d'une résidence et les défis uniques de cette résidence particulière ?

 

Sophie-Alexia: Le défi peut être de repartir de zéro, comme créer un studio pour la première fois, ce qui peut prendre un moment avant d'arriver à se situer et de trouver son rythme. Travailler sur une île, en plein air, présente toutes sortes de défis : être à la merci de la météo m'a rappelé avec humilité que je n'ai pas toujours le contrôle, et c'est finalement mieux pour mon travail créatif. Les conditions variables, entre la pluie, la chaleur et le soleil, m'ont obligées à me soumettre et à travailler avec elles à mon avantage.

 

"Tout ce dont j'ai besoin pour peindre est en moi, pas dans la peinture" 

- Sophie-Alexia Joly de Lotbinière

Sébastien Martinon: Parlez-nous de l'oeuvre que vous créez in situ.

 

Sophie-Alexia: Chaque fois que je voyage, je fais de mon mieux pour comprendre les lieux où je travaille. Je veux connaître leur histoire, leurs influences, leurs matériaux et les hommes. J'ai voulu en savoir plus sur les premiers peuples autochtones de l'île, les Arawaks, et sur la manière dont ils utilisaient la terre. Étant donnée que les Arawaks, et bien plus tard, les pêcheurs locaux, mangeaient des conques et en jetaient les coquillles, certaines parties de l'île en sont devenues infestées, ainsi devenus une partie intégrante du littoral. J'ai fait évoluer mes peinture en utilisant des coquillages et des plantes locales afin de créer du relief et des formes, pour un clin d'oeil à St-Barth.

 

Sébastien Martinon: Comment cela a-t-il influencé votre travail ?

 

Sophie-Alexia: En raison des Alizés, les matériaux que j'utilisais pour créer du relief dans les peintures ne tenaient pas en place, j'ai donc appris à travailler avec le vent. J'ai aussi appris à créer des formes ondulatoires en superposition, semblables à des fantômes, pour donner aux peintures plus de caractère. Dans un sens plus profond, le manque de contrôle m'a permis de me relâcher, de me concentrer sur l'espace et le mouvement, et de donner aux oeuvres un sens historique plutôt que de me concentrer sur les détails.

 

Sébastien Martinon: Y a-t-il des changements permanents dans votre processus qui sont survenus dans le cadre de cette résidence ?

 

Sophie-Alexia: Oui, je continuerai sans doute à explorer des matériaux plus variés, qui ont chacun leur personnalité, et à les utiliser comme outils de peinture. J'espère les intégrer plus spontanément, pour énergiser mes peintures, d'autant plus qu'une grande partie de mon travail porte sur les mouvements et les formes de la nature.

Sophie-Alexia Joly de Lotbinière a fait évoluer ses peinture en utilisant des coquillages et des plantes locales afin de créer du relief et des formes, pour un clin d'oeil à St-Barth.

Sophie-Alexia Joly de Lotbinière Origins (Origines) 2021, peinture acrylique sur toile (48 x 48 in / 121.92 x 121.92 cm)

Sophie-Alexia Joly de Lotbinière Wonderland (pays des merveilles) 2021, peinture acrylique sur toile de lin (40 x 40 in / 101.60 x 101.60 cm)

Sébastien Martinon: Qu'avez-vous appris sur vous-même lors de cette résidence ?

 

Sophie-Alexia: Que tout ce dont j'ai besoin pour peindre est en moi, pas dans la peinture.

 

Sébastien Martinon: Recommanderiez-vous des résidences à d'autres artistes ?

 

Sophie-Alexia: Oui, sans aucun doute !

 

Sébastien Martinon: Comment l'environnement vous a-t-il influencé ou inspiré ?

 

Sophie-Alexia: J'ai été inspirée par la chaleur et le rythme des gens d'ici. Pouvoir se baigner dans l'océan m'a beaucoup appris sur moi-même et peut-être sur mes blocages (ce qui se voit toujours dans les oeuvres), mais les gens m'ont surtout influencés sur ma façon d'être et sur mon état d'esprit. Avoir le privilège d'approcher des personnes qui vivent en harmonie avec l'océan et qui sont en relation étroite avec les éléments naturels est un cadeau.

"Une grande partie de mon travail porte sur les mouvements et les formes de la nature" 

- Sophie-Alexia Joly de Lotbinière

Sébastien Martinon: Le referiez-vous ?

 

Sophie-Alexia: Oui, mille fois.

 

Sébastien Martinon: Quels sont vos trois articles essentiels pour voyager dans votre kit artistique ?

 

Sophie-Alexia: Quelques peintures Golden que je ne trouve nulle part, mon pulvérisateur de peinture et mes bottes.

 

Sébastien Martinon: Et de quoi ne pouvez-vous pas vous passer lorsque vous êtes loin de chez vous ?

 

Sophie-Alexia: Connexion et café.

 

Pour en savoir plus sur les pièces disponibles de l'artiste, contactez Space Gallery St Barth

 

www.spacegallerystbarth.com

@spacegallerystbarth

GET IN TOUCH

SUBSCRIBE

Full Name *

Email Address *

Copyright © 2024, Art Gallery Websites by ArtCloudCopyright © 2024, Art Gallery Websites by ArtCloud